GlobelogoCameroon
Recherche personnalisée

Accueil Deutsch Sciences Culture Société Photos/Vidéos Faits divers Prénoms Archives
Sciences
Accueil
Deutsch
Sciences
Culture
Société
Photos/Vidéos
Faits divers
Prénoms
Archives
                      
 Télémédecine : consultations gratuites à Yaoundé

Le nouveau centre de télé-médecine organise depuis vendredi dernier ses premières journées portes ouvertes. A15h au centre de télé-médecine Genesis Telecare à Tsinga, Yaoundé, vendredi dernier, cinq patients attendent de se faire consulter dans une grande salle. Dans une pièce à côté, un ordinateur avec Webcam permet au patient de communiquer avec le médecin, se trouvant sur un autre site. Après la consultation, une ordonnance est dressée et faxée séance tenante au patient qui n’a plus qu’à aller chercher les médicaments dans une pharmacie. Depuis vendredi dernier, Genesis Telecare offre ce service gratuitement aux malades à Yaoundé et Abong-Mbang.
Après le lancement de ses activités le 21 avril dernier, le centre de télémédecine vient de lancer ses premières journées portes ouvertes. Selon Jacques Bonjawo, le promoteur, il s’agit de permettre au public d’expérimenter le concept de télé-médécine à travers des consultations gratuites. L’opération suscite la curiosité des patients avides de découvrir la nouvelle technique de médecine. «En deux jours, ajoute Jacques Bonjawo, plus d’une cinquantaine de personnes sont déjà passées. Ce chiffre est appelé à évoluer puisque dès le début de la semaine, nous allons lancer une campagne publicitaire.» La campagne qui doit durer 10 jours s’achève le 25 mai prochain. Ce qui permettra au public de Yaoundé de bien s’imprégner des méthodes de ce concept novateur et plein d’avantages pratiques. «La télé-médécine est bénéfique en termes de disponibilité du médecin. En moins d’une trentaine de minutes, le patient entre en contact avec des médecins de qualité. Il y a également la possibilité de travailler avec des médecins étrangers pour solliciter leurs compétences pour des pathologies qui ne sont pas traitées ici », poursuit Jacques Bonjawo.

Grâce à cette structure qui est appelée à s’étendre dans d’autres régions du Cameroun, les populations des zones reculées pourront bientôt avoir accès à des services sanitaires aujourd’hui indisponibles. Ce qui va permettre de faire diminuer dans le pays l’exode urbain pour des raisons de santé, vu que ce centre de télé-médecine pratique des prix bas dans les campagnes.

Hugues Marcel TCHOUA  
Mai 2009  ©Cameroon Tribune
                                                           
 

Impressum