Globelogocameroon
Recherche personnalisée

Accueil Deutsch Sciences Culture Société Photos/Vidéos Faits divers Prénoms Archives

Faits divers
Accueil
Deutsch
Sciences
Culture
Société
Photos/Vidéos
Faits divers
Prénoms
Archives
 Insécurité :La préfecture du Ndé cambriolée

 
De l’argent et des appareils électroménagers ont été emportés des bureaux du préfet
Dans la nuit de jeudi à vendredi 20 novembre 2009, les services de la préfecture du Ndé par Bangangté ont reçu la visite des malfaiteurs. Nuitamment, ils se sont introduits dans les bureaux du préfet Mboke Godlive Ntua où ils ont emporté un téléviseur, l’ordinateur de service contenant des documents de haute sensibilité et une importante somme d’argent dont le montant n’a pas été révélé. Au moment où intervenait ce cambriolage, quelque peu spectaculaire, dans un bâtiment administratif et non moins symbole de l’Etat qui est sensé bénéficier de la garde de la force de maintien de l’ordre, les regards étaient détournés par l’enlèvement d’une étudiante de la faculté de médecine de l’Université des Montagnes.  
  Dans la matinée du 29 octobre 2009, le préfet Mboke Godlive Ntua et sa famille avaient constaté au réveil que les murs de l’entrée de la résidence, située à un jet de pierre de la préfecture cambriolée, portaient des tâches de sang. Ce que d’aucuns avaient assimilé à des pratiques mystiques similaires à celles dénoncées en cette période là à la mairie de Bangangté. Face à cette situation quelque peu troublante, le préfet, avant de taxer leurs auteurs «d’apprentis sorciers», avait fait appel à la police pour un constat. Au lendemain de cette double attaque, de la résidence (mystique ?) et des services du préfet, des éléments des Equipes spéciales d’intervention rapide, Esir, sont en détachement à Bangangté où ils sillonnent nuit et jour les artères et autres quartiers de la ville. En cette veille des fêtes de fin d’année, il est question pour les autorités administratives et la force de l’ordre de tordre le cou au grand banditisme, aux multiples facettes, qui est en train de prendre corps dans le département du Ndé en général et la ville de Bangangté en particulier.
 
Novembre 2009 ©lanouvelle expression