Globelogo


  Web camer-info

Accueil Deutsch Sciences Culture Société Photos/Vidéos Faits divers Prénoms Archives

Société
Accueil
Deutsch
Sciences
Culture
Société
Photos/Vidéos
Faits divers
Prénoms
Archives

La Cud expérimente des toilettes publiques mobiles

Si celles-ci sont acceptées par les populations, la Communauté urbaine de Douala procédera à leur installation définitive.
Les images de personnes urinant à tout bout de champ dans la ville de Douala ne seront bientôt plus qu’un lointain souvenir. En effet, la Cud se propose de mettre en place des toilettes publiques, modernes et mobiles. Hier, l’initiateur du projet, la société Dorothy Company, a exposé dans l’une des salles de conférences de l’hôtel de ville. Avant qu’une petite démonstration ne soit faite bien après. A en croire Robert Batoum Batoum, le responsable assainissement de cette structure, ces toilettes publiques portables viennent résoudre le problème de toilettes publiques fixes, abandonnées, parfois détruites, et non utilisées par les populations.

Les toilettes publiques mobiles comportent plusieurs avantages. Elles se nettoient et se déplacent facilement, occupent le minimum d’espace et ont une résistance avérée (288 kg). Elles sont également équipées de cuves pouvant contenir jusqu’à 530 litres d’urines équivalent à une fréquentation de 1770 usagers. Ces toilettes sont idéales pour les zones à forte fréquentation tels que les débits de boisson, les marchés, les parcs publics… Fritz Ntonè Ntonè, le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala a pris acte. 

Toutefois, a-t-il précisé, la Cud ne veut rien imposer aux populations, qui doivent donner leur avis.

« Pendant deux à trois semaines d’expérimentation dans divers sites de la ville, nous allons essayer de recueillir les avis des populations. Si les opinions sont favorables, alors nous allons mettre en place un mécanisme d’acquisition définitive de ces appareils », explique Fritz Ntonè Ntonè. Si tel est le cas, Douala rejoindrait alors Yaoundé qui en est déjà à quatre mois d’utilisation de ces toilettes. La Cud sera alors chargée de la gestion et de l’exploitation tandis que Dorothy Company se chargera de l’entretien et de la maintenance des équipements. Le grand test s’effectuera le 1er mai prochain. Il sera alors question pour la Cud de voir comment les populations se comportent dans les lieux de cérémonie.

Eric Vincent FOMO
Apr 2009 © Cameroon Tribune